Devenez le Spa Manager & Gérant que vous rêvez d’être
10-erreurs-createur-spa-centre-beaute-bien-etre

Les 10 erreurs que font les Créateurs de Spas & Centres Beauté Bien-Être

Vous avez un projet de création de Spa ou d’un Centre de Beauté Bien-Être et vous êtes dans l’euphorie de votre projet… et en même temps… Certains jours, vous ressentez un enthousiasme et une volonté sans faille, vous vous sentez prêt.e à soulever des montagnes et puis d’autres jours, tout retombe comme un soufflet. Le stress, la peur et d’autres difficultés vous font face et viennent vous freiner sur votre lancée. 

Bienvenue dans le monde de l’entrepreunariat ! Un monde fait de montagnes russes que je connais très bien pour l’avoir vécu. Et rassurez-vous, tout est normal. 

 

Je vais ici vous parler de mon expérience et de celle que vivent des milliers de créateurs chaque année. Je vais vous parler plus particulièrement des 10 erreurs que font les créateurs de Spa et Centre Beauté Bien-être, et qui leur coûtent de l’argent. Ces erreurs m’ont aussi coûté de l’argent et du temps, avant même d’ouvrir les portes d’un centre. 

 

1 – Choisir une ambiance ou une décoration comme point de départ de votre projet

Avoir un projet et le porter jusqu’au bout, c’est bien. Seulement pensez-vous que l’ambiance générale et la décoration en soit la finalité ? Non. 

La priorité est votre vision, votre objectif. Où voulez-vous aller ? Dans quel but ? Comment voyez-vous votre business dans 1 an, 3 ans, 6 ans ? Qu’est-ce qui va différencier votre centre de la concurrence ? Avec quelle clientèle type voulez-vous travailler ? 

Voilà LES bonnes questions à se poser au commencement. 

 

2 Penser que le choix de votre marque est la 2ème étape dans la création de votre entreprise

Je vous fais une confidence : lorsque que je me suis lancée dans la création de mon centre beauté et bien-être, je me suis précipitée à rencontrer différentes marques de cosmétiques pour me faire une idée des tendances et de ce qui se fait sur le marché. Et puis, c’est bien connu, c’est la marque avec laquelle j’allais travailler qui allait attirer à moi les “bons” clients… 

Vous vous reconnaissez dans ce discours ? Alors je vous dis stop. C’est la deuxième grosse erreur qui peut vous coûter très cher. 

Comme pour l’ambiance et la décoration, le choix d’une marque ne doit pas être votre priorité. Rencontrer les commerciaux et choisir votre marque avant d’avoir penser à votre Stratégie Marketing et votre Positionnement est l’une des pires erreurs que vous puissiez commettre. 

 

3 – Investir dans des appareils, des équipements et des technologies sans savoir comment vous allez les rentabiliser

Une autre problématique que j’ai rencontré lors de mon projet de création et auquel je suis confrontée aujourd’hui avec les clients est de savoir si l’on investit dès le départ dans des appareils nouvelles générations, des équipements ou des espaces. 

Pourquoi pas ; si une fois encore vous vous posez les bonnes questions : combien de temps, combien de soins allez-vous devoir vendre pour rentabiliser cet investissement ? Pour qui voulez-vous acquérir cet appareil ou investir dans une zone humide ? Cela correspond t-il vraiment à votre cible client ? Comment allez-vous gérer l’intendance, la maintenance et l’entretien de ces appareils ou ces espaces ? 

 

4 – Penser que ne pas vous verser de salaire est un atout pour démarrer

Pourquoi monter une entreprise, un business si c’est pour faire du bénévolat ? 

Ne pas se verser de salaire en démarrant est une autre erreur très répandue et souvent alimentée par les professionnels tels que les comptables et les banquiers. Avec un prévisionnel d’activité (différent du prévisionnel comptable) bien ficelé, la priorité est justement de vous payer dès le démarrage. Et c’est même ce qui fera la différence lorsque vous présenterez votre dossier de financement en banque. 

 

5 – Penser que le prévisionnel de votre comptable est suffisant pour monter votre dossier de financement ou gérer les finances de votre entreprise

Le comptable ne maîtrise pas les indicateurs clés de performance spécifiques à notre secteur d’activité tels que le taux d’occupation par cabine, le taux d’occupation par praticienne, le coût horaire. Ce n’est pas lui non plus qui va vous aider à créer une carte de soins rentables et fixer vos tarifs (non non, je vous assure qu’il ne suffit pas de s’aligner sur les prix pratiqués par la concurrence). Je me souviens du prévisionnel fait avec mon comptable, j’avais l’impression qu’un gouffre nous séparait, tout était flou, rien de factuel, je ne savais pas où j’allais et c’était une source de stress supplémentaire. Sachez que ce stress peut être éviter en vous formant à la rentabilité et aux performances de votre business. Vous êtes certain.e de prendre par la suite, les bonnes décisions stratégiques pour faire vivre et développer votre entreprise.

 

6 – Penser que vous pouvez tout faire tout seul pour économiser votre argent

Se faire aider n’est pas illégitime. Se faire aider montre tout simplement votre capacité à prendre le recul nécessaire sur vos points forts et vos axes d’amélioration. Il s’agit au contraire d’une vraie force. N’hésitez pas à faire appel à des experts dans votre domaine Spa, Beauté, Bien-être ; ou bien dans des secteurs comme la communication pour votre logo, votre site internet. Vous pouvez solliciter de l’aide pour un accompagnement individuel, pour du consulting, pour une formation, pour vos démarches si vous êtes dans un projet de création ou d’agrandissement de votre centre. 

 

7 – Compter sur les formations des marques cosmétiques pour vous aider à vendre vos produits

Les formations proposées par vos marques de cosmétiques sont des formations de techniques de vente pures pour vendre les produits de la marque que vous aurez choisie et c’est tout. Or, nous savons que les techniques de ventes seules ne suffisent plus (sinon personnes ne rencontrerait de difficultés à atteindre 20% de chiffre d’affaires retail). Vous devez penser stratégie de ventes et parcours client. La prise en charge et le pôle accueil / réception est décisif pour déclencher les ventes dès la réservation, tout comme votre futur merchandising. Un plan de merchandising efficace peut générer à lui seul ces précieux 20% de retail. 

 

8 – Penser que le fait d’avoir été salarié(e) en Spa ou centre Beauté Bien-Être vous est suffisant pour comprendre le métier de chef d’entreprise

Pour avoir une entreprise pérenne, un chef d’entreprise doit endosser plusieurs casquettes : 

  • Management d’équipe et Gestion des difficultés pour s’entourer des perles rares et les fidéliser, 
  • Analyse de la Rentabilité et des Performances de son business pour prendre les bonnes décisions stratégiques qui seront l’avenir de l’entreprise, 
  • Stratégie Marketing et Communication pour remplir le planning de rendez-vous et attirer ses clients… 

Peu importe le poste que vous occupiez, celui qui vous attend est celui de Leader de votre Business. Pensez-vous vraiment y être préparé.e ?  

 

9 – Vous restreindre dans votre projet en pensant qu’il est plus raisonnable de commencer petit pour ensuite grandir au fur et à mesure 

Une autre idée reçue est de voir petit, trop petit. Certes, il s’agit de se poser les bonnes questions, d’être réaliste et de budgéter ses dépenses en fonction du prévisionnel d’activité (différent je vous rappelle du prévisionnel comptable), mais pourquoi se limiter si votre projet est viable ? Pourquoi ne pas vouloir embaucher dès le départ ? Ou bien pourquoi ne pas investir dans ce superbe appareil dernière génération si vos dépenses sont maîtrisées ? La réponse à ses questions est simple : soit vous êtes freinés par la peur, soit vous ne maîtriser pas la partie budget. 

 

10 – Sous-estimer l’importance du Leadership d’équipe pour permettre à vos perles rares d’atteindre les objectifs de votre entreprise

Tout d’abord qu’est-ce que le leadership ? Comme nous l’avons vu pour la vente, les techniques pures de management ne suffisent plus. Les équipes ont besoins d’un manager qui la pousse vers le haut, qui les challenges, qui va développer leurs compétences, un manager auquel elles vont pouvoir s’identifier. Une personne humaine, qui excelle dans son domaine mais qui n’est pas infaillible : un leader. 

 

En conclusion vous l’aurez compris, le point de départ est votre stratégie financière : bilan comptable et prévisionnel d’activité à partir d’indicateurs clés spécifiques à votre métier. Ensuite, vous pourrez penser à la stratégie marketing et la carte de soins : votre positionnement différenciant, vos cibles clients et les prestations qui seront à la carte. N’oubliez pas : pour fixer le prix de vos soins, vous devez connaître vos coûts par soins et les données fournies par vos marques ne suffisent pas ! Vous devez également prendre en compte l’ensemble de vos futures charges. Ce n’est qu’ensuite que vous pourrez penser au choix de votre marque et aux équipements. Et enfin, vos stratégie de ventes avec tout le parcours client et votre stratégie de management et de recrutement doivent être préparés durant toute cette phase de création de votre projet d’ouverture Spa, Centre Beauté et Bien-Être.

Découvrez le Programme START réservé aux Créateurs de Spa et de Centre Beauté Bien-Être qui veulent réussir : Cliquez ici