Devenez le Spa Manager & Gérant que vous rêvez d’être

Mon Institut est un succès : j’en ouvre un 2ème ?

Article publié dans les Nouvelles Esthétiques en Septembre 2021

Mon institut est un succès : j’en ouvre un 2ème ?

par Tiphaine MODESTE, Directrice Expertise Spa Bien-Être.

Vous gérez un Centre Beauté et vous avez tellement bien travaillé que son activité a explosé.

Vous vous demandez sans doute s’il ne serait pas temps d’en ouvrir un 2ème

Oui bien, peut-être n’y aviez-vous pas vraiment pensé mais soudain, vous avez l’ « opportunité » d’ouvrir un autre centre : un local qui se libère, une proposition que l’on vous fait de reprendre un local, …

Sous l’excitation de ce nouveau projet, vous sautez sur l’occasion :

  • « si j’en ai un, je peux en avoir 2 : je connais « la formule » puisque mon 1er centre fonctionne bien » ou bien
  • « ce serait dommage de passer à côté de cette opportunité » ou encore
  • « ça tombe bien, je commençais à m’ennuyer dans ma routine ».

Oui mais gérer un Centre ou plusieurs : est-ce vraiment pareil ?

Dans les accompagnements que nous proposons auprès des chefs d’entreprise Beauté Bien-Être, nous rencontrons de plus en plus de gérant(e)s qui gèrent plusieurs centres : 2, 3 voire 4 centres !

Mais au bout de quelques mois ou années à gérer plusieurs centres, certaines d’entre-elles font parfois machine arrière, écrasée sous le poids des tâches professionnelles et qui, bien souvent, sacrifient leur vie personnelle.

Pour la plupart d’entre-elles, nous avons identifié des points communs qui font qu’elles rencontrent des difficultés, des blocages, voire pour certaines, qu’elles se retrouvent à la limite du burn-out.

Alors quels sont ces pièges qui peuvent vous bloquer vous aussi dans votre projet ?

Comment les éviter et vérifier que vos voyants soient vraiment au vert ?

Voici 3 clés à vérifier pour vous aider à mettre toutes les chances de succès de votre côté.

 

1.Vos Indicateurs sont-ils vraiment au vert pour ouvrir un 2ème Centre ?

Lorsque l’on crée un centre, il est logique de se fier à son comptable, ou à l’accord de son banquier pour financer ce projet et avoir une sorte de validation extérieure « oui votre projet est viable ».

Cependant, lorsque nous accompagnons les chefs d’entreprises, nous reprenons en 1er lieu leurs indicateurs clés de performances et nous réalisons un véritable prévisionnel budgétaire.

La plupart du temps, ces aspects-là ne sont pas traités : ni par votre comptable, ni par votre banquier.

Donc, dans un 1er temps, vérifiez si pour votre centre existant, vos indicateurs de performances sont vraiment optimisés :

  • Vos taux d’occupation par praticienne : êtes-vous au minimum à 80% pour l’ensemble des membres de votre équipe ?
  • Vos taux d’occupation par cabine : êtes-vous au minimum à 50% pour l’ensemble de vos espaces/postes de travail ?
  • La part de CA Ventes dans votre CA total : êtes-vous au seuil minimal de 20% ?
  • Votre marge nette : est-elle à 25% ?
  • Votre taux de fidélisation client : est-il à 80% ?

Si toutes ces cases ne sont pas cochées, il faudra reprendre la gestion de vos performances et revoir votre rentabilité avant de penser à ouvrir un nouveau centre.

Mais si tous ces voyants sont au vert, cela constitue une bonne base financière saine.

Etape N°2 : construire votre prévisionnel budgétaire pour l’ouverture de votre 2ème centre.

Mais attention, il s’agit là d’un prévisionnel qui vous permettra de fixer vos objectifs de CA en fonction de vos capacités réelles de production (à la différence du prévisionnel édité par votre comptable).

Enfin, dernière étape par rapport à la rentabilité de votre nouveau centre : vérifiez bien, une fois votre prévisionnel budgétaire construit, la rentabilité de votre carte de soins.

En effet, si vous faites un simple « copié-collé » de votre carte du Centre A au Centre B, il y a fort à parier que votre marge nette par prestation sera faussée.

Préparez bien votre gestion financière et maitrisez chaque indicateur de performances pour vous assurer des business rentables et pérennes.

 

2. Chassez votre ennemi N°1 : le Micro-Management

Un des pièges les plus récurrents pour ces gérantes qui ont plusieurs centres est le Micro-Management.

Il se manifeste sous différente forme comme :

  • Des difficultés à déléguer : « je vais m’en occuper, ça ira plus vite »
  • Un manque de confiance vis-à-vis des équipes : « cela ne sera pas aussi bien fait que si c’est moi qui m’en occupe »
  • Penser que votre équipe doit passer tout son temps à effectuer des prestations et être en cabine : « elles font rentrer de l’argent »
  • Si vous êtes en cabine : penser que vos clientes ne voudront pas passer avec votre équipe « cela fait des années que je m’occupe d’elle, si je quitte la cabine, elle ne reviendra pas ».
  • Réaliser des tâches où votre valeur ajoutée n’est pas utile : comme aller faire les courses (café, ampoules, papier toilette, recharge savon, …)
  • Votre équipe qui vous sollicite pour un oui ou pour un non, y compris et surtout sur vos jours de repos « désolée de vous déranger mais je ne trouve pas les rouleaux de draps d’examens qu’on a reçu hier »

Si vous êtes en proie au micro-management, cela signifie que tout repose sur vos épaules. Malheureusement, avec plusieurs centres, cela n’est pas tenable.

Ce micro-management aujourd’hui « tolérable » sera votre pire ennemi dans la durée.

Pour parer à cela, le Management et Leadership d’équipe est obligatoire.

Il vous faudra un plan de management organisé à l’année pour vous permettre de déléguer, de motiver, de fixer des objectifs, de suivre les individus et de fédérer la cohésion d’équipe, pour faire en sorte que votre équipe vous aide vraiment à réaliser votre vision d’entreprise.

Le management est un outil très puissant car dès que vous avez mis en place ce système, vous vous libérez du temps et gagnez encore plus d’argent.

Sans oublier que vos compétences en management vous permettront de recruter l’équipe de votre nouveau centre de manière plus efficace. L’objectif : vous entourer de véritables perles rares qui seront engagées dans votre projet d’entreprise et que vous pourrez développer tout au long de l’année.

Si vous vous dites « je ne sais pas faire », « je ne suis pas bonne en management » ou « j’ai essayé mais je n’y arrive pas » : il est essentiel de vous former au management d’équipe avant d’aller plus loin dans votre projet.

 

3. Votre gestion du temps pour être prêt(e)

Vous gérez un centre et vous êtes en cabine plus de 50% du temps ? Dans certaines configurations de centres cela peut être possible. L’équilibre est souvent dur à trouver cependant : entre vos heures de soins, vos tâches de chef d’entreprise, votre rôle de manager et votre vie personnelle. Peut-être avez-vous déjà cette impression que votre emploi du temps est bien chargé ?

Et bien dites-vous qu’avec un nouveau centre, cela sera bien pire. Alors soyez préparée du mieux possible car votre Time Management sera mis à très rude épreuve.

Votre métier va considérablement changer avec plusieurs centres puisque vous allez passer de « manager d’une boutique » à « entrepreneure ». C’est donc en tant que chef d’entreprise que vous allez pleinement évoluer et allouer votre temps à ces tâches qui vous incombent.

Soyez conscient(e) de toutes les tâches que vous allez devoir accomplir sur une semaine : faites la liste de ces tâches de manière exhaustive.

Ensuite, à partir de votre liste de tâches, planifiez dans votre agenda à l’année : avant l’ouverture, pendant les travaux, puis après l’ouverture. Vos missions seront amenées à évoluer en fonction de l’avancement de votre nouveau projet. Créez vos agendas types sur chacune de ces périodes pour vous aider à y avoir clair et veiller à vous fixer des objectifs réalisables : il n’y a que 168 heures dans une semaine !

Pensez à créer la structure d’équipe nécessaire dans vos 2 centres : entourez-vous d’une assistante manager ou responsable de centre dans chacun de vos centres. Une bonne assistante vaut de l’or : elle sera votre relai privilégié et vous permettra de déléguer. Formez cette assistante au Management également car son rôle est primordial dans la réussite de vos projets.

 

L’ouverture d’un 2ème centre est bien différente de votre 1er centre. Certes, vous connaissez car vous êtes déjà passée par là. C’est un réel atout mais cela ne suffit pas. Votre métier va changer. Votre agenda aussi. Alors autant vous préparez le mieux possible pour éviter de le regretter par la suite.

Développez dès à présent vos compétences de chef d’entreprise pour vous épanouir pleinement dans ce beau projet !

Si vous aussi vous souhaitez écrire votre Histoire de Réussite, formez-vous !

 

Partagez vos expériences dans la gestion de votre équipe, rejoignez le Groupe Facebook Spa Managers et Gérants Beauté Bien Etre.