Devenez le Spa Manager & Gérant que vous rêvez d’être
Formation Spa Manager Leadership Equipe

Quel LEADER Spa, Beauté, Bien-Être êtes-vous pour votre équipe ?

Formation Leadership Spa Beaute Bien EtreArticle paru dans le Magazine Spa de Beauté en Juillet-Août 2017

Au-delà des bonnes techniques de management, le Spa manager est de plus en plus amené à développer son leadership pour fidéliser son équipe et la mener vers la réussite. Mais dans notre secteur, les Spa Managers sont souvent confrontés à des turn-over importants, des arrêts maladies à répétition, un manque d’implication et de motivation de la part de leurs collaborateurs : on ne veut plus travailler les week-ends, on veut devenir Spa Manager rapidement sans prendre le temps d’apprendre sur le terrain, … C’est une réalité qui est de plus en plus présente avec les nouvelles générations de Spa praticiennes qui rejoignent les équipes.

Avant de lire cet Article, nous vous invitons à faire le TEST en ligne : « Quel LEADER Spa, Beauté, Bien-Être êtes-vous pour votre équipe ? »

FAIRE LE TEST

POUR DÉCOUVRIR MON STYLE DE LEADERSHIP PRÉDOMINANT

 

Le leadership est la clé qui vous aidera à mener à bien votre vision avec ces nouvelles équipes.

Ce mot leadership est de plus en plus utilisé or, savons-nous réellement de quoi nous parlons lorsqu’il s’agit de leadership ?

Savez-vous comment devenir un grand leader dans votre Spa ?

« Le leadership, c’est l’art de faire faire quelque chose à quelqu’un, parce qu’il a envie de le faire »

– Dwight Eisenhower

C’est effectivement une des grandes différences entre le management et le leadership : quand vous êtes leader de votre équipe, vous avez besoin de les faire travailler pour et avec vous : ils doivent être motivés.

Laurent Prieur, ingénieur et expert intervenant lors des séminaires Management & Leadership pour les Spas et les Instituts, nous explique que le leadership est avant tout une qualité relationnelle et qu’il y a 6 grands types de leadership avec lesquels jongler au quotidien.

Le style directif : « Faites ce que je vous dis »

« Vous allez faire ceci puis cela et vous me tenez au courant », « ce n’est pas ce que j’ai demandé », « est-ce que j’ai été claire ? »

Le leader directif donne des ordres, impressionne son équipe et peut parfois, leur faire peur, en les poussant à atteindre leurs objectifs coûte que coûte.

Ce style de leadership nécessite un micro-management car il est très chronophage et requiert, de la part du manager, une maîtrise totale de ce qu’il se passe dans son spa à chaque instant.

Le leader directif obtient des résultats mais son style intimidant peut avoir des répercussions négatives à long terme sur l’ambiance de travail, la motivation et donc la productivité. Le leader directif ne peut, à aucun moment, montrer signe de faiblesse ou de vulnérabilité vis-à-vis de son équipe. Il a donc tendance à être très distant, se sent souvent très seul et isolé, complétement en dehors de l’esprit d’équipe.

Ce style de leadership est cependant très utile en cas de crise ou de problème à gérer dans l’urgence.

Le leader Chef de file : « Faites-le maintenant »

« Je suis déçue, j’attendais plus de vous », « j’ai testé le produit de mon côté et voici ce que j’ai relevé », « si elle est incompétente, autant nous en séparer »

La principale motivation du leader chef de file est la recherche d’excellence. Il est extrêmement compétent, impressionne, impose le respect tout en tirant chacun vers le haut.

Le leader chef de file privilégie clairement les compétences individuelles aux compétences relationnelles. Il a besoin d’une équipe de rêve et de perles rares pour travailler avec lui.

Il obtient des résultats formidables s’il a la chance de ne travailler qu’avec des collaborateurs déjà très motivés et compétents. A contrario, il ne saura pas gérer les incompétences, source de contrariété, d’agacement et d’incompréhension chez lui et décidera de s’en séparer rapidement.

Le leader chef de file est admiré sans toujours bénéficier d’un fort leadership s’il se plait seul au sommet de sa pyramide. Il échoue souvent dans l’écoute individuelle créant un sentiment pour l’équipe, de ne pas être à la hauteur.

Ce style de leadership, sur le long terme, peut mener vers des burn-out, des arrêts maladies à répétition et un turn-over de l’équipe important car chaque membre ne pourra pas suivre la cadence.

Le leader visionnaire : « construisons ce rêve ensemble »

« L’avenir de notre spa, c’est vous qui le construisez jour après jour », « nous avons les clés pour devenir le meilleur spa de la région », « nous sommes capables de relever tous les défis »

Le leader visionnaire inspire. Il crée une atmosphère positive qui motive son équipe.

Il est réputé et nombreux sont les candidats à vouloir travailler avec lui. Cependant, ce style n’est pas tout adapté au micro-management et à la gestion opérationnelle de terrain.

Le leader visionnaire a un charisme certain mais il est incapable de gérer ou d’apporter des solutions aux problèmes rencontrés par son équipe.

Ce style de leadership est nécessaire, notamment au cours de vos réunion d’équipe mais doit immanquablement être complété par un style plus directif ou chef de file pour sa mise en application sur le terrain, ou bien d’un manager intermédiaire qui se chargera de « traduire » opérationnellement parlant, votre vision.

Le leader collaboratif : « ensemble, nous sommes plus forts »

« Tant qu’il y a un bon esprit d’équipe, nous pourrons tout résoudre », « c’est ensemble que nous sommes les meilleurs », « je ne suis que le capitaine de l’équipe »

L’objectif du leader collaboratif est de créer un esprit d’équipe fort et faire que les collaborateurs travaillent bien ensemble.

Le leader collaboratif est efficace lorsqu’il s’agit d’apaiser les tensions et les conflits qui existent dans le groupe. Il arrive très facilement à faire s’engager ses collaborateurs pour l’intérêt commun.

Il est perçu comme empathique, compréhensif, humain et inspire la confiance. Il est adepte des réunions et des prises de décisions collectives. Il privilégie toujours le groupe et peut en oublier l’individu, passant pour insuffisamment reconnaissant. Il est également inadapté auprès des personnalités « princesse » qui existent dans l’équipe.

Ce leadership est un bon complément d’autres styles de leadership mais il est source de frustrations individuelles et de démotivation s’il reste le style prédominant utilisé par le manager.

Le leader participatif : « qu’en pensez-vous ? »

« On est plus intelligent à plusieurs », « je n’ai pas la science infuse », « toutes les idées sont bonnes à prendre ».

Le leader participatif est positif pour l’équipe car il crée un sentiment de reconnaissance individuelle très fort, il rassemble les idées et encourage l’engagement de leur équipe.

Il favorise la créativité collective et l’innovation mais n’est cependant pas assez efficace lorsqu’il s’agit de prendre des décisions rapides, en temps de crise notamment.

Ce style participatif est idéal pour les managers qui prennent leur poste dans une équipe déjà constituée. Il permet de mieux connaître chaque personnalité tout en les faisant s’impliquer davantage. Il devra cependant montrer qu’il sait trancher et prendre les décisions qui s’imposeront comme les meilleures proposées pour ne pas se laisser « manger » par son équipe : « merci, je vous ai entendu, je vais maintenant prendre une décision. »

Ce leadership est donc à utiliser en complément du style directif ou chef de file pour être plus efficace, surtout avec les nouvelles générations.

Le leader coach : « essayez ça »

« Je peux t’y aider à voir plus mais tu vas y arriver seule(e), j’en suis sûr(e) », « pas de problème, je reprendrai mes tâches tout à l’heure, je t’écoute », « tu devrais suivre cette formation »

L’objectif du leader coach est de relier les objectifs de chacun à ceux de l’entreprise. Il est idéal pour les membres d’équipe ambitieux, qui veulent évoluer et progresser. D’un autre côté, la stagnation, le gâchis de talent et le désengagement lui déplaisent au plus haut point.

Le leader coach est celui qui croit et investit sur chaque membre de son équipe. Il cherche à révéler les talents individuels et les encourage à se développer.

Ce style de leadership est celui qui favorise le plus la motivation intrinsèque : il invite chacun à être visionnaire pour lui-même et s’arrange pour créer des liens entre cette vision personnelle et les objectifs de l’entreprise.

Le leader coach possède un haut niveau d’intelligence émotionnelle ce qui le rend très empathique et sincère dans sa démarche de vouloir aider chacun à se développer. Cependant, ce style requiert beaucoup de temps et doit faire l’impasse sur les résultats à court terme. Il est également inefficace auprès de collaborateurs peu autonomes, sans recherche de responsabilités.

C’est pour cela que le meilleur équilibrage avec ce style de leadership est le directif ou encore le chef de file.

En conclusion

Pour Valérie, ancienne directrice de Spas, il y a surtout des ajustements à faire de la part de chaque manager/leader en fonction de l’équipe qu’il a à diriger. « J’ai managé de nombreuses équipes de spa dans ma carrière et mon style de leadership qui prédominait le plus naturellement était celui de coach : je crois aux capacités de chacun des membres de mon équipe à atteindre leur rêve et je veux les y aider. Mais il m’est arrivé d’avoir à eu gérer une équipe particulièrement difficile, certainement la plus difficile que j’ai eu à manager, et de devoir revoir totalement cette approche. Dans ce spa, je n’étais pas capable d’utiliser ce mode de « Coach leader » directement, j’ai donc dû changer mon style de leadership afin de réussir à motiver cette équipe ».

Pour devenir un super leader, vous êtes ainsi amené à jongler avec ces 6 différents styles, en fonction du contexte et des situations rencontrées. Les styles directifs et chef de file ne sont pas idéaux pour motiver votre équipe et les fidéliser dans votre spa, mais ils s’avèrent nécessaires en cas de crise ou pour remettre de l’ordre rapidement. Les styles participatifs et collaboratifs permettent de créer un esprit de groupe fort mais doivent être équilibrés pour répondre au besoin de reconnaissance individuelle de vos collaborateurs. Utilisez le style visionnaire lors de vos réunions d’équipe et le style coach pour aider chacun des membres à progresser et atteindre les résultats.

Enfin, un super leader a une vision claire et sait utiliser une communication forte.

Pour devenir le Leader Spa, Beauté, Bien-Être que vous rêvez d’être : découvrez les programmes de Coaching & Formation faits pour vous

Partagez aussi vos expériences et rejoignez les Pages Facebook d’Expertise Spa Bien-Être et le groupe Spa Managers et Gérants Beauté Bien Etre.